Exposition SACRÉes NaNas 2024 à Reims

Contactez Lou

Lou, artiste plasticienne à Reims

Biographie de Lou (version courte)

Née avec un besoin de création viscéral, Lou transforme cet ADN en choix de vie et créée son propre emploi dans l’enseignement artistique et l’art thérapie, tout en sculptant en solitaire.
Armée de la résilience de quelques traversées compliquées, elle présente sa 1ére exposition personnelle, sur le deuil en 2013, avec l’apparition du monde onirique des Âmes Fleurs. Au fil des années, la spiritualité de ses créatures bienveillantes évolue et lui permet d’explorer le divorce qui s’accentue entre l’Homme et sa planète, sans poser de culpabilité.
En 2021, l’état d’injustice des femmes dans lequel sont les femmes et l’amplification des maltraitances féminine le monde dues  au covid amène l’artiste rémoise Lou à la création de SACRÉes NaNas. Une trilogie qui remet en lumière des héroïnes ordinaires effacées de nos mémoires et qui veut faire prendre conscience du bénéfice de la complémentarité et de l’égalité H / F.

Comprendre La trilogie SACRÉes NaNas

Savez-vous que de tout temps, des femmes ont été guerrières, artistes, aventurières, écrivaines, scientifiques, philosophes, médecins, résistantes… Et pourtant, en connaissez vous beaucoup ? Après avoir réhabilité des femmes maltraitées ou plongées dans l’oubli par nos civilisations à dominante patriarcale dans l’opus 1, la suite de l’exposition SACRÉes NaNas pointe ses toiles colorées. Sans suspense, dans cet opus 2, la plasticienne Lou va à une fois encore mettre en lumière de nouvelles héroïnes ordinaires effacées de nos consciences. Et comme précédemment, cette exposition reste humaniste et le souhait de l’artiste n’est pas d’en faire une guerre fratricide entre les genres, mais bien d’embarquer les gars dans ce combat contre l’injustice. Il n’est pas question de remplacer une tyrannie par une autre. Dans un contexte planètaire où le repli sur soi, la recherche de boucs émissaires, les postures viriles… sont légions, sans paraître trop naïve, est-ce que notre complémentarité ne pourrait pas contribuer à batir un monde meilleur. Sans idéaliser le féminin, vous en connaissez beaucoup vous, des femmes qui ont déclaré des guerres ? Alors je vous donne rendez-vous à partir du 7 Mars pour rencontrer Vivian, Malala, Nancy, des femmes de réconforts et bien d’autres encore.

Tel : (+33) 6 71 91 65 45